Compte-rendu de la CAPD du 7 juin 2010

lundi 7 juin 2010
par  snu31
popularité : 3%

Compte-rendu de la CAPD du 7 juin 2010

Le SNUipp a fait une déclaration préalable concernant essentiellement les directives ministérielles aux recteurs pour supprimer des postes. Vous en trouverez l’essentiel dans le journal qui arrive dans les écoles.

Questions à l’ordre du jour

Postes à profil :

Le SNUipp est intervenu à nouveau pour dénoncer l’augmentation exponentielle de ces postes, l’opacité que cela génère dans les affectations des collègues, le retour massif du "fait du prince" (non recours au barème, critères à géométrie variable, …), les divisions que cela instaure parmi les collègues. Malgré ces nouvelles modalités, des postes restent vacants, ou font l’objet de très peu de candidatures. Nous avons demandé à avoir connaissance des grilles critériées (différentes selon les types de postes) utilisées par les commissions d’entretien. Nous attendons cette communication… Nous avons demandé lecture de tous les avis défavorables, et fait valoir la fragilité de certaines affirmations et qualification professionnelles. Une douzaine de postes à profils (2 UPI -St Pierre de Lages et Gabriel Péri-, 5 directions -V. Hugo mat RAR, Lardenne, Auterive Michelet, Roques -, 2 CPC -HG20 et 23-, 2 inter degré Dauriac et Reynerie, 1 animateur informatique HG18, 1 référent de scolarité), plus des postes de psychologue, restent vacant à l’issue de cette CAPD. Ils feront l’objet d’un nouvel appel à candidatures dans les tous prochains jours, avec retour avant le 17 juin. La circulaire est envoyé le 9 juin. Les commissions se tiendront les 21 et 22 juin. 1re phase mouvement :

 2131 collègues ont participé à cette phase.  944 personnes ont obtenu leur mutation (44,30 %) dont 358 (37,92) % avec priorité.  529 collègues ont été maintenus sur leur poste  658 (30,88 %) restent sans affectation. Les résultats du mouvement sont mauvais. Il est bien évident que les suppressions massives de postes dont sont victimes les services publics et en particulier l’Education ont une incidence importante sur les possibilités de muter. Des classes qui ferment c’est autant de postes en moins. L’administration (la DPE) nous signale qu’elle est intervenue manuellement sur plus de 13000 vœux concernant plus de 900 collègues. C’est dire la fiabilité et le caractère abouti des procédures informatiques qui régissent le mouvement !! La DPE va fabriquer des postes de TRS, à la hauteur du nombre de l’an dernier (150). Nous avons obtenus que les TRS puissent bénéficier d’une fiche de vœux. _ L’administration proposant au départ que ceux qui appèleraient soient pris en compte et rien pour les autres. nous avons rappelé la nécessité de la transparence des opérations du mouvement. Si des modifications sont nécessaires sur ce plan, elles seront présentées au CTPD de septembre. Les collègues concernés bénéficieraient alors d’une mesure de carte scolaire. 3 collègues ayant obtenu une formation CAPA-SH en F sont sans poste spécialisé à cette heure. Une des situations devrait trouver une solution sur la SEGPA Reynerie. Les deux autres collègues seront affectées en phase 2, certainement sur des compensations de direction SEGPA, à cheval sur deux établissements (bonnes conditions de formation !). 5 collègues victimes de mesures de carte scolaire n’ont pas encore été affectés. Les délégués du personnel interpellent l’administration sur la procédure qui sera utilisée pour les délégations. La DPE s’engage à nous donner un calendrier. Nous obtenons confirmation que la saisie des vœux pour la 2e phase commencera le 23 juin, et s’achèvera le 29 juin. Il y aura une circulaire pour cette phase. Suite à notre demande, l’administration s’engage à examiner les demandes des collègues qui n’ont pas pu effectuer des vœux à la première phase et qui sont à titre provisoire pour qu’ils puissent en effectuer lors de la deuxième phase. Jeudi 10 juin : groupe de travail sur les priorités de 2e phase. L’IA donnera également sa réponse à notre demande répétée de prendre en compte à la deuxième phase les collègues n’ayant pu participer à la première dans les temps.

Liste d’aptitude pour l’intégration dans le corps des PE : 37 places - 27 inscrits effectifs

Annulations de permutations :

4 cas. L’IA donne un avis défavorable sur l’une des situations.

NBI CLIS pour les non titulaires du CAPA-SH

Cette question est en cours de règlement.

Questions diverses posées par le SNUipp

Travail à 80%

Une collègue a gagné un recours au tribunal administratif. Le secrétaire général nous répond que le TA n’a pas jugé sur le fond. Cette décision ne s’applique qu’au cas particulier. L’IA a contacté l’administration centrale sur les suites à donner à cette situation. Frais de déplacements sur postes fractionnés

Nous contestons l’utilisation par l’administration du tarif SNCF. Le secrétaire général nous répond que selon le texte, l’administration a le choix des modalités de remboursement : tarif km ou SNCF. Il n’y a pas de limite pour la demande de remboursement, hormis la déchéance quadriennale.

Frais de déplacements pour les AVS en contrat AED

Les dossiers de remboursement de frais de déplacements sont en cours de traitement. L’administration nous certifie que tous les personnels sont au courant de cette possibilité de remboursement. Les dossiers sont distribués en début d’année. Les EVS en contrat privé n’ont pas ce droit (mais gratuité transports urbains par ailleurs).

Stages master

Bilan chiffré :  248 SOPA (stages d’observation et de pratique accompagnée) réalisés pour des étudiants en master 1  91 SER (stages en responsabilité) réalisés pour des étudiants en master 1  23 SOPA réalisés pour des étudiants en master 2  8 SER réalisés pour des étudiants en master 2 Soit 271 SOPA et 99 SER (sur 135 prévus). Les étudiants hors IUFM ont fait une semaine de stage seulement. Le problème d’heures dues au contrat a été résolu, en faveur des étudiants (24 heures au lieu de 26)

Mise en place de l’année de stagiaire : Les nouveaux stagiaires, au nombre de 98, sont invités à l’IA à compter du 26 août pour 4 jours de préparation à la prise de poste. Ils seront accueillis par les IEN et l’IA. Le mardi am, ils auront des entretiens individuels avec l’IEN de leur circo. Ils seront aussi reçus à l’IA le 5 juillet, pour la présentation des affectations sur les écoles. Le dispositif retenu est bien celui annoncé dans les grandes lignes : stagiaires nommés en surnombre sur des écoles pour la plus grosse part à la rentrée, et jusqu’à novembre. Ils seront positionnés en fonction de leur rang au concours. Durant ce début d’année, ils effectueront des périodes d’une semaine sur chacun des cycles, dans des classes d’IMF, alternées avec des périodes d’une semaine de présence sur les écoles de rattachement. Après les vacances de novembre, ils seront affectés sur des remplacements les plus longs possibles.

Surnombres à la rentrée :

l’IA nous annonce désormais entre 160 et 180 surnombres dans le département.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois