Courriel "spécial ECLAIR" n°11

mardi 3 avril 2012
par  snu31
popularité : 2%

Action Avenant, la mobilisation paye !

Depuis le début de l’année scolaire, nous sommes mobilisés pour obtenir le retour à deux journées banalisées pour pouvoir faire collectivement le bilan des actions engagées sur les écoles et rendre possible leur élaboration et rédaction collective. De nombreuses lettres et motions ont été envoyées à la hiérarchie, des rassemblement ont été organisés en particulier à l’occasion de la tenue des COMEX du 1er trimestre. Nous avions d’ailleurs décidé de les boycotter, consigne qui a été largement suivie. Aujourd’hui les écoles ont toutes reçu un tableau les informant des jours et des moyens de remplacement disponibles pour avoir une première journée permettant de faire le bilan des actions menées. C’est à mettre à l’actif de la mobilisation des collègues. Le SNUipp FSU restera vigilant et mobilisé pour que ces journées soient inscrites au plan de formation.

Grève reconductible au collège Reynerie

Communiqué de presse du collège Reynerie

Les personnels en lutte du collège Reynerie réunis en assemblée générale ont décidé ce matin de reconduire la grève.
L’inspecteur d’académie et le recteur qui recevaient hier soir une délégation de parents et de personnels ont maintenu la suppression annoncée des deux postes de CPE et de documentaliste, à l’issue de trois heures de négociations.
M. Dugrip (Recteur), passant outre l’opposition de quatre comités techniques successifs maintient sa décision. Il reconnait que malgré une hausse des effectifs élèves en Midi-Pyrénées et l’ouverture de trois établissements, il ne peut que redéployer les personnels à moyens constants et gérer ainsi la pénurie, allant jusqu’à dépouiller entres autres des établissements ECLAIR tels que le collège Reynerie. Demain, à qui le tour ?
La décision est maintenant entre les mains du ministre, que le recteur s’est engagé à consulter et les personnels attendent une réponse dans la matinée.
Les personnels en grève et les parents du collège Reynerie

Le SNUipp FSU apporte son soutien aux personnels grévistes. Il souligne à nouveau que le dispositif ECLAIR ne signifie pas maintien des moyens que ce soit dans le secondaire ou dans le premier degré où 460 postes de maîtres "animation soutien" ont été supprimés dans les écoles de l’éducation prioritaire. La suppression de 2000 postes de RASED va impacter tout le système scolaire, en particulier, mais pas seulement, dans les ECLAIR.
Le dispositif ECLAIR est avant tout un instrument de dérégulation. Il n’apporte aucun moyen supplémentaire, bien au contraire même si l’on s’en tient aux faits précédents.

Mouvement ECLAIR dans le 86 : le pire n’est pas toujours certain mais...

Le vademecum ECLAIR prévoit le recrutement sur entretien des collègues sur postes vacants ECLAIR. Cette pratique concernait jusque là le second degré. Les collègues devaient passer un entretien devant le principal qui demandait, ou pas, leur affectation au Recteur. Dans un premier temps, les postes étaient réservés aux collègues de l’académie. Dans la nouvelle circulaire, ce sont tous les collègues au niveau national qui peuvent se présenter aux entretiens, au mépris de toutes les règles statutaires collectives.

Dans le premier degré

Jusque-là, certains pouvaient naïvement penser que le premier degré ne serait pas concerné. Fidèle à une méthodologie récurrente, le département de la Vienne (86) "expérimente" le mouvement ECLAIR dans le premier degré. Voici les principaux éléments de la circulaire :
Tous les postes situés dans les écoles du programme ECLAIR peuvent être sollicités par tous les enseignants, qu’ils soient vacants ou susceptibles d’être vacants.

Les collègues seront entendus, avant le mouvement, par une commission composée du directeur de l’école, de l’IEN de la circonscription, du principal du collège de secteur appartenant au réseau ECLAIR ainsi que de l’IA-IPR référent de l’établissement. La commission émettra un avis favorable ou défavorable à leur candidature et établira un classement. Les enseignants postulant sur ces postes doivent obligatoirement procéder à la saisie de leur voeu sur SIAM via I-PROF pendant la période d’ouverture du serveur, et bénéficieront d’une priorité d’affectation s’ils sont retenus.
Les enseignants ayant reçu un avis favorable de la commission d’entretien seront affectés sur le vœu correspondant « hors barème » selon le rang de classement établi par la commission.
Le SNUipp FSU attire l’attention de tous les collègues, en ECLAIR ou pas, sur la portée de la remise en cause de ce qui permettait jusque là d’assurer une relative indépendance vis-à-vis de notre hiérarchie.
Nous demandons l’abandon du dispositif ECLAIR et la relance d’une véritable politique d’éducation prioritaire.

Motion "prime ECLAIR"

Le SNUipp FSU appelle les collègues à faire voter par les conseil des maîtres la motion contre cette "prime ECLAIR", et à en informer la section.
Texte de la motion


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois