Le concours, et après ?

samedi 3 mars 2012
par  snu31
popularité : 4%

La promotion 2012 devait finalement compter 5 000 recrutements, au lieu des 3 000 initialement prévus. Ce bond de 2 000 places supplémentaires est dû aux mobilisations du printemps dernier pour l’école.
En effet, suite à l’annonce par le SNUipp-FSU,de 1500 fermetures de classes dans les écoles à la rentrée, malgré 8 300 élèves supplémentaires, faute d’enseignants, le ministère été obligé d’augmenter le nombre de places au concours.

Depuis 2008 (10 000 places), le nombre des recrutements n’a fait que chuter avec un palier en 2009 (7 000 places) et 2010 (7 165 places) et le décrochage en 2011 avec seulement 3 154 places.

Avec l’augmentation de nombre de places au concours cette année, le taux de réussite sera sans doute meilleur.

Toutefois, il y a une inquiétude aujourd’hui sur le recrutement tant ce métier est malmené, et la réforme de la formation calamiteuse rendant particulièrement difficile l’entrée dans le métier.

Seul le ministre Luc Chatel, le 21 juillet dernier se décerne un satisfecit ! Il se réjouissait que les métiers de l’enseignement continuent d’attirer les jeunes diplômés : en effet, les inscriptions (aux concours 2012) ont augmenté de près de 7% par rapport à 2011. Oui, mais pas pour le premier degré : « inscriptions sont au même niveau que l’année dernière avec 42 260 inscrits aux différents concours externes, contre 43 259 à la session précédente ».

Concours 2012 des PE : plus de places au concours qu’initialement prévu...

... mais de moins en moins de postes au concours

L’éducation nationale n’est pas épargnée par le dogme gouvernemental du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, avec 16postes en moins à cette rentrée dont presque 9 000 dans les écoles.
L’augmentation du nombre de places au concours (session 2012) est loin de compenser la suppression de 4postes de stagiaires de l’an passé qui se traduit par une dégradation de la formation mais aussi des conditions d’apprentissage des élèves, de la prise en charge des élèves en difficulté, des remplacements, de la scolarisation des moins de 3 ans et même de la formation continue des enseignants.

Les 27 et 28 septembre derniers ont eu lieu les épreuves d’admissibilité pour les concours de recrutement des professeurs d’école. Le ministère a aussi publié la répartition académique des places proposées.

Répartition des postes aux concours 2012 par académies

totauxconcours externes2nd concours internes3e concours
spéciaux spéciaux
Aix-Marseille 185 170 15
Amiens 90 85 5
Besançon 65 62 3
Bordeaux 183 160 10 1 12
Caen 50 48 1 1
Clermont-Ferrand 45 43 2
Corse 19 9 9 1
Créteil 850 810 10 30
Dijon 81 76 5
Grenoble 276 272 4
Guadeloupe 15 13 1 1
Guyane 130 65 5 45 15
Lille 190 184 6
Limoges 28 25 3
Lyon 280 270 10
Martinique 24 20 2 2 0
Montpellier 162 135 18 3 6
Nancy-Metz 71 67 1 3
Nantes 200 186 4 10
Nice 100 94 2 4
Orléans-Tours 150 141 3 6
Paris 121 117 2 2
Poitiers 90 88 1 1
Reims 85 83 2
Rennes 130 107 18 2 3
Réunion 105 88 1 3 13
Rouen 115 108 7
Strasbourg 90 62 23 1 4
Toulouse 120 108 10 2
Versailles 950 906 20 24
total 5000 4602 101 93 4 200

Postes : la vérité des chiffres

  • 2004 : 13 037
  • 2005 : 12 805
  • 2006 : 11 267
  • 2007 : 11 187
  • 2008 : 10 010
  • 2009 : 7 158
  • 2010 : 7 165
  • 2011 : 3 154
  • 2012 : 5 000

Foire aux questions

Je suis admis-e au concours, collé-e au master, qu’advient-il de mon concours ?
Vous gardez le bénéfice du concours pendant 1 an, vous avez donc jusqu’aux résultats du concours de la session 2012 pour obtenir le master.

Je réussis le master, mais je suis collé-e au concours, puis-je le repasser ?
Oui, vous pouvez le repasser en candidat-e libre. Certaines universités proposeront des parcours spécifiques de préparation aux concours, sanctionnés par des « diplômes universitaires ».

On me propose un stage en responsabilité en école primaire, serai-je rémunéré-e ?
Oui, 617,40 € brut par semaine sur la base d’une quotité de service identique à celles des personnels titulaires selon la circulaire en vigueur au 15 septembre 2011. Une circulaire à paraître pourrait modifier ce montant.

Suis-je protégé-e pendant mon stage en responsabilité ?
Vous devez signer deux documents : une convention tripartite (Université, Rectorat, étudiant) qui définit le contenu du stage et un contrat de travail avec le rectorat qui définit vos droits et obligations ainsi que votre rémunération.

Vous êtes admis-e

Vous deviendrez fonctionnaire stagiaire au 1er septembre 2012.

Votre nouveau statut, vos droits et vos devoirs
Le statut de « fonctionnaire stagiaire » fixe des droits et des obligations : congés, absences, rémunération, indemnités, obligations de service...
Vous retrouverez toutes ces informations sur le site national du SNUipp-FSU (http://www.snuipp.fr)

Votre affectation comme stagiaire dans un département
Les PE stagiaires sont affectés dans un département de l’académie au titre de laquelle ils ont été recrutés. Le choix du département est effectué en fonction des vœux et dans l’ordre du classement au concours.

Votre affectation après l’année de stagiaire
À l’issue du stage, les Professeurs des écoles stagiaires sont titularisés par l’inspecteur d’académie du département de stage, sur proposition du jury. La titularisation confère le certificat d’aptitude au professorat des écoles. Les PE sont en principe affectés dans le département de stage. S’il n’y a pas de poste vacant dans ce département, ils sont préalablement informés des départements qui leur sont proposés.

Salaires, revalorisation : « moins nombreux, mieux payés » ?
Le traitement débute à votre prise de fonction, c’est à dire à partir du 1er septembre. La revalorisation de 157 euros nets en moyenne par mois pour les enseignants débutants est appliquée depuis la rentrée 2010. Vous serez recrutés à l’indice 410 de la Fonction publique, avec un salaire net mensuel de 1 579,52€ pendant l’année de stage et classé au troisième échelon du corps des PE. Mais cette revalorisation ne compensera pas par la suite, le recul d’un an de la formation rémunérée et de l’entrée dans le métier.
Pour le SNUipp-FSU, cette revalorisation salariale est très insuffisante. Seuls les débuts de carrière en bénéficieront, les trois quarts des enseignants ne seront pas concernés. Le président de la République avait annoncé :« Les enseignants seront moins nombreux mais mieux payés ». Or, ce sont surtout les promesses de suppressions de postes qui ont été tenues !
Il n’est pas acceptable que ces mesures de revalorisation soient financées par des suppressions de postes, en particulier par la disparition de l’année de PE2.

Une année de formation ?

Admissible ou non, vous avez sans doute commencé une année de master 2.
Entre les cours, la préparation du mémoire, du concours, les stages, l’année sera particulièrement chargée.

  • Selon les IUFM, les cours se répartissent sur 450 ou 600 heures annuelles.
  • Des stages vous seront sans doute proposés, obligatoires ou non. Pratique accompagnée (dans la classe d’un maître formateur ou d’un maître d’accueil) lors du premier semestre de quelques jours à plusieurs semaines. En responsabilité, rémunérés, de 54 à 108 heures (2 à 4 semaines)
  • Un mémoire d’initiation à la recherche est nécessaire à l’obtention du master.
  • Les dates des épreuves d’admission seront différentes selon les académies. Elles auront lieu en avril ou mai 2012.
    Le SNUipp-FSU considère qu’un tel programme est difficilement envisageable, les candidats risquent, malheureusement de faire l’impasse sur un ou plusieurs versants de la formation. Il propose une toute autre formation pour les enseignants du premier degré.

Pour le SNUipp-FSU

L’année de fonctionnaire stagiaire doit être une année pleine et entière de formation et s’inscrire dans un continuum qui prenne en compte les compétences acquises avant le concours.
La formation doit s’appuyer sur le potentiel des IUFM. Elle doit articuler des temps de pratique, d’analyse de pratique et de mise en théorie.

Cette entrée progressive dans le métier doit se poursuivre sur les deux premières années d’exercice par des retours réguliers en formation.
L’absence de concertation et la précipitation des décisions pour une nouvelle réforme visant à recruter les enseignants au niveau master vont affaiblir davantage la formation.

Le SNUipp-FSU demande une remise à plat de la réforme et l’ouverture de négociations avec tous les acteurs concernés.
La formation des enseignants est une question fondamentale pour l’avenir du système éducatif.
C’est un levier essentiel pour la réussite de tous les élèves.

Élections IUFM

Des élections partielles ou générales auront lieu dans quasiment tous les IUFM pour renouveler les conseils d’école. Un certain nombre de décisions concernant votre scolarité y sont prises. Il est donc important que les usagers y soient représentés. La FSU, par ses interventions multiples, contribue à améliorer votre formation et vos conditions d’accueil. Il est primordial de voter.

Besoins d’infos complémentaires ?

Consultez le site Premières classes : http://neo.snuipp.fr


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois