Evaluation des AESH par les directeurs.trices : c’est non !

mardi 22 mars 2022
par  snu31

Vous trouverez dans cet article nos actions et consignes syndicales pour éviter que les AESH soient évaluées par les directeurs·rices d’écoles. Avec notamment un courrier et une motion de l’équipe AESH et PE.

Selon un protocole départemental, les AESH seraient évalué·e·s par les directeurs.trices d’écoles. La règlementation l’interdit pourtant :

Décret du 17 janvier 1986 : Article 1-4

Les agents recrutés pour répondre à un besoin permanent par contrat à durée indéterminée ou par contrat à durée déterminée d’une durée supérieure à un an bénéficient chaque année d’un entretien professionnel qui donne lieu à un compte rendu.

Cet entretien est conduit par le supérieur hiérarchique direct. La date de cet entretien est fixée par le supérieur hiérarchique direct et communiquée à l’agent au moins huit jours à l’avance. Les entretiens professionnels des AESH doivent être menés par leur supérieur hiérarchique (IEN ou chef d’établissement) ; or, ce n’est pas toujours le cas : des directeurs reçoivent la consigne de le faire (alors que vous dites vouloir réduire leurs tâches administratives).

Arrêté du 27 juin 2014 : Article 1

L’entretien professionnel prévu à l’article 9 du décret du 27 juin 2014 susvisé est conduit par le chef d’établissement, ou l’inspecteur de l’éducation nationale compétent lorsque l’agent exerce ses fonctions dans une école. L’autorité compétente fixe la date, l’heure et le lieu de l’entretien et en informe l’agent au moins huit jours avant.

Dans le guide ministériel à destination des AESH :

L’IEN compétent ou le chef d’établissement peuvent prendre l’attache du ou des enseignants en charge du ou des élèves que vous accompagnez. Toutefois, le contenu de ces échanges ne peut faire l’objet d’un rapport, ni servir d’unique base à votre évaluation.

Cette décision est particulièrement choquante moralement, car :

  • Elle est d’un niveau d’exigence honteux au regard du statut précaire ( salaire en dessous du seuil de pauvreté) et de la formation dont les AESH devraient bénéficier
  • Elle donne du travail administratif supplémentaire et illégal aux directeurs.trices d’écoles, alors même que leur surcharge de travail est reconnue et que l’on nous parle "d’allègements de tâches administratives".
  • Elle ne permet pas aux AESH d’être évalués par du personnel compétent, formé à cela, objectivement neutre sur leur travail.
  • Elle soumet les AESH à une pression de leur autorité fonctionnelle quotidienne, les directeur.trices d’école.
  • Elle complique singulièrement la tâche des directeur.trices d’écoles dans son rapport à ses collègues AESH.

Le FSU-SNUipp 31 a donc écrit au DASEN pour exiger l’abandon de cette décision injuste et illégale.

PDF - 527.1 ko
Courrier au DASEN

Dans l’attente d’une réponse positive du DASEN, nous invitons :

  • les directeurs d’écoles et les AESH à signaler à leur IEN qu’ils refusent ce dispositif, en lui envoyant le courrier type modifiable ci-dessous et en nous mettant en copie (snu31 snuipp.fr).
opendocument text - 19.3 ko
Courrier type
  • et les équipes AESH - PE a envoyer massivement la proposition de motions à l’IEN avec copie à snu31 snuipp.fr
Word - 25.5 ko
motion_équipe_AESH_PE

AESh, directeurs.trices et adjoint.es nous vous proposons d’en discuter en visio pour collectivement s’opposer à cette évaluation ce mercredi 23 mars à 17h30. Pour participer :

Evaluation des AESh par les directeurs.trices c’est NON
[Obligatoire] :
[Obligatoire] :
Nouveau champ :
:

Si l’IEN ne veut rien entendre, le SNUipp-FSU 31 appelle les directeur.trices concerné.es à saborder l’évaluation au mérite, en cochant les résultats maximaux dans toutes les compétences qu’ils doivent faire remonter, et en mettant un avis global "excellent" quitte à avoir, au besoin, une discussion réelle en équipe "en off" avec l’AESH sur des gestes professionnels à améliorer.

Pendant des années, les personnels de l’Éducation nationale se sont battus pour ne pas transformer les directeur.trices en supérieurs hiérarchiques, et contre l’évaluation au mérite pour les personnels. C’est l’occasion de faire comprendre à notre hiérarchie que nous le refusons toujours !

PDF - 417.9 ko
Protocole départemental
Word - 50.7 ko
Grille d’évaluation