Non-remplacements : ça suffit ! Consignes pour les enseignant.es

vendredi 22 avril 2022
par  snu31

Les non-remplacements sont très nombreux ( environ 200 classes par jour sur le département) et désorganisent totalement les écoles.

Notre courrier au DASEN

Extrait

De nombreuses absences ne sont pas remplacées y compris parfois lorsque plusieurs enseignant.es manquent dans une même école. Cela n’est pas acceptable ! Si aujourd’hui le protocole sanitaire autorise le brassage, la répartition dans les classes d’élèves de plus en plus nombreux est particulièrement problématique. Au-delà de l’absence d’enseignement pour ces élèves, des perturbations dans les apprentissages pour tous les autres, c’est la sécurité de l’ensemble des élèves qui ne peut plus être assurée. Nous continuons à déplorer ce manque de moyens qui conduit sur le terrain à "assurer une garderie" en lieu et place du lieu d’apprentissage que devrait être l’école, au prix d’une dégradation toujours plus importante des conditions de travail des personnels. Là où c’est le cas, les équipes débordées, épuisées, ne sont plus toujours en mesure ne serait-ce que d’assurer la sécurité des élèves.

La suite ICI...

Avec la FSU-SNUipp 31, j’agis pour dénoncer cette situation dégradée.

JPEG - 44.3 ko

Les enseignant.s et l’Ecole craquent !

  • 10, -20, -30 absences non remplacées dans les circonscriptions de notre département ! La situation ne peut plus durer.

Ces non-remplacement sont maintenant moins « visibles » du grand public, des parents d’élèves, car le brassage est désormais autorisé.

Oui, les enfants sont « accueillis » à l’école, oui les parents peuvent aller travailler tranquillement, mais non les autres élèves et enseignant.es de l’école ne peuvent plus travailler correctement.

Pour faire remonter ces problèmes de remplacement, les rendre publics et visibles, mais aussi revendiquer la création de postes nécessaires au bon fonctionnement de notre école, la FSU-SNUipp 31 vous propose une série d’actions.

Dès aujourd’hui :

- Utilisation du QR code par les parents :

- mettre devant l’école l’affiche ICI et inciter les parents à utiliser le QR code pour dénoncer ces non-remplacement.

- distribuer le mot de la FCPE aux élèves. Les parents pourront utiliser le QR code pour signaler un non remplacement.

JPEG - 45.4 ko
Mots_parents FCPE
PDF - 142.5 ko
Mot_FCPE_parents

Remarque : nous avons tout à fait le droit de distribuer des mots venant d’associations de parents d’élèves ( même si la FCPE n’est pas présente dans votre école).

Pour chaque non-remplacement constaté dans son école :

  • Utiliser le formulaire de déclaration de non-remplacement proposé par la FSU-SNUipp 31 pour les enseignant.es, signé au nom de l’équipe. Ce formulaire envoie automatiquement un mail au recteur, au DASEN, à l’IEN-A.

Lien direct vers le formulaire en cliquant ici

Imprimez notre affiche pour la salle des maîtres.ses en cliquant ici

  • Appliquer la consigne de la FSU-SNUipp 31 : en cas d’absence non remplacée, on demande aux parents de bien vouloir garder ou faire garder leur enfant, dans la mesure du possible, l’accueil étant assuré pour les autres.
Exemple de mot à envoyer aux parents, à adapter à votre situation :

Madame, Monsieur,

L’enseignant.e de votre enfant est absent.e jusqu’au … Il n’y aura pas de remplacement. Les parents qui le peuvent sont invités à garder ou faire garder leur enfant. Pour les autres, les enfants seront accueillis à l’école. Comptant sur votre soutien, cordialement, …

  • Compléter une fiche RSST pour dénoncer la souffrance au travail liée à l’accueil d’élèves d’une autre classe suite au non-remplacement.
Exemple de texte pour le signalement RSST  :

Aujourd’hui (date) / Depuis X jours je dois accueillir dans ma classe des élèves d’une autre classe dont l’enseignant.te n’est pas remplacé.e. Je vis très mal cette situation qui perturbe le fonctionnement de ma classe. Les élèves sont entassés, ils ne peuvent pas travailler sereinement et prennent du retard dans leurs apprentissages. L’ambiance de classe s’en trouve très fortement dégradée. A la crainte du risque sanitaire qui me fait redouter l’infection par le SARS-cov 2 , s’ajoute une anxiété liée à l’impossibilité d’exercer ma mission dans des conditions normales. Je souhaite que soient rétablies des conditions normales d’enseignement par la présence d’un.e remplaçant.e, pour ma sécurité, celle des élèves, et la sérénité de tous.

Pour accéder au registre dématérialisé : c’est ICI

La réussite de cette action dépendra du nombre de collègues qui s’en empareront. La FSU-SNUipp 31 vous propose un moyen d’exprimer votre mécontentement et de demander plus de moyens, soyez nombreux.ses à vous en saisir !