Pourquoi le SNUipp-FSU31 (avec FO) a quitté le Groupe de travail Départemental sur la Direction d’Ecole ?

dimanche 21 février 2021
par  snu31

Pourquoi le SNUipp-FSU31 (avec FO) a quitté le Groupe Départemental sur la Direction d’Ecole ? (La déclaration Unitaire ICI)

La question de participer ou non à certaines réunions ou instances se pose toujours. Elle se pose en fonction du rôle qu’on va y jouer, en fonction de celui qu’on veut nous faire jouer.

Parce que nous sommes attaché.e.s à la représentation et à la défense des personnels, nous sommes attaché.e.s au dialogue social. Au vrai dialogue social.

Pas à un simulacre dans certains cas, et pire à une instrumentalisation des délégué.e.s du personnel dans d’autres cas.

Nous sommes toujours très clair.e.s et attentif.ve.s dans notre positionnement : Nous représentons les collègues auprès de l’administration, et jamais l’inverse. Jamais, nous ne nous positionnons en représentant.e.s de l’administration vers les collègues. C’est pourtant souvent dans cette direction que le DASEN essaie de nous entraîner.

Cela, c’est pour le cadre général.

Pour ce qui est de ce groupe de travail spécifique, nous avons d’abord été interpellé.e.s par des directrices/eurs participant à ce GD et qui, après plusieurs sessions, étaient désolé.e.s et révolté.e.s par le manque d’avancées dans le cadre contraint.

Ensuite, il faut bien sûr comprendre dans quel contexte ces GD ont été initiés par le ministère et dans quel contexte ils se poursuivent…

Clairement, depuis la mise en place de ce ministère, le but est de bouleverser le fonctionnement de l’Ecole.

Dans sa pratique managériale, faite d’injonctions et de contrôles, ce ministère (comme d’autres avant) a besoin d’un échelon hiérarchique supplémentaire, au plus près des collègues, pour contrôler leurs pratiques, pour imposer « ses bonnes méthodes ».

Cette volonté était présente dans les premiers projets de la loi sur l’Ecole de la confiance, puis encore dans le projet Rilhac il y a un an, et à nouveau dans les préconisations du Grenelle de l’Education.

Nous l’avons dit et le réaffirmons, le statut hiérarchique bouleverserait le fonctionnement des écoles, remettrait en cause l’entente nécessaire au travail d’équipe et n’améliorerait en rien, bien au contraire, les conditions de travail des directrices et directeurs.

Coincé.e.s entre les collègues « à contrôler » et une hiérarchie leur en demandant de plus en plus, ils et elles assumeraient encore plus de tâches et de responsabilités, en concordance avec leur nouveau statut.

Ce dont nous avons besoin, les équipes comme les directrices/eurs, c’est de temps, et de véritables personnels administratifs.

Ce sont les bases de nos revendications, et de celles des équipes qui demandent certes un investissement que refuse pour le moment le ministère.

Pour bien comprendre que ce n’est pas seulement une question de moyens, mais bien une question de choix politiques, il faut savoir que le ministère, et le DASEN lors de ces Groupes de travail, refusent également la mise en place de nos propositions pour alléger les tâches, qui, pourtant, ne nécessitent pas de moyens supplémentaires. (Mesures d’Urgences du SNUipp ICI)

Alors non, il n’y a pas de dialogue social. La mise en place de ces fameux postes de « Directeurs référents » en est une illustration. La machine veut continuer à avancer tout en écrasant tout dialogue.

En plus, elle tente d’afficher une concertation avec les délégué.e.s du personnel (certain.e.s y sont d’ailleurs resté.e.s…).

Quelques exemples des formulations de la fiche de poste qu’on nous demande d’avaliser, voire de construire ensemble, avec l’administration... :

  • (…) Participer à la conception et à la mise en œuvre de la formation initiale et continue des directeurs ; (…) (Alors que l’échange et la formation entre pairs étaient appréciée...mais non assez contrôlés certainement…)
  • (…) Avoir un rôle d’écoute et de conseil auprès des directeurs du département sous le couvert de l’IEN  ; ( Contrôle toujours…) (…)
  • Adopter une posture professionnelle (Loyauté quant tu nous tiens…) en accord avec ce type de poste ;
  • Horaires : Une réelle souplesse dans l’aménagement des horaires est requise. ( Pas de limite de temps bien sûr…)

Et encore, les formulations choisies ici, cachent parfois les réelles intentions... Il suffit d’aller voir ailleurs, dans les Bouches du Rhône par exemple, pour s’apercevoir que cette commande ministérielle est un instrument au service du projet de ce gouvernement. Projet qui, nous le répétons, vise à bouleverser le fonctionnement de l’École pour exercer toujours plus de contrôles, de prescriptions, d’injonctions, si loin de notre liberté pédagogique, si loin d’une élaboration en équipe...

Dans les Bouches du Rhône, la fiche de poste indique : «  Le (la) référent(e) doit être une directrice ou un directeur actuellement en poste, expérimenté(e) disposant d’états de service reconnus pour leur excellence. Cette fonction requiert des qualités d’organisation, d’initiative et de communication, un sens aigu de la diplomatie et une grande disponibilité. Elle requiert également une loyauté sans faille, le sens de l’État et du service public.  » (Vous trouverez Ici l’article du SNipp-FSU13).

Nous continuons, bien entendu, à suivre et à nous battre sur ce dossier éminemment important de la Direction et du Fonctionnement d’École.

Nous continuons à défendre les collègues, les équipes, et les directrices/eurs, comme nous l’avons fait dernièrement lors des CTsd et CDEN.

Quand il y en a, nous saluons également les avancées, comme le maintien des décharges exceptionnelles pour lesquelles nous bataillons depuis des années.

La profession, qu’elle soit sondée par le SNUipp-FSU ou par le ministère lui-même a bien compris les intentions ministérielles et reste opposée au projet de statut.

Pour poursuivre débats et échanges, que vous soyez adjoint.e.s ou en charge de direction, nous vous appelons à participer à notre tribune libre, en suivant ce lien. (TRIBUNE LIBRE)

L’équipe des délégué.e.s du personnel su SNUipp-FSU31


Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

Réunion Information Syndicale

mercredi 2 décembre 2020
Réunion d’Information Syndicale rappel de vos droits et des modalités de participation en allant voir par là
RIS Maternelle

Mercredi 17 mars 2021 14h30 Inscription en cliquant ici

RIS formation et initiale, continue, CAFIPEMF ...Où va-t-on ?

Lundi 22 mars 2021 17h30 Inscription en cliquant ici

RIS Carrière

Mercredi 24 mars 2021 14h00 Inscription en cliquant ici

Se syndiquer au SNUipp-FSU 31

mercredi 25 novembre 2020
JPEG - 33.3 ko

Pétitions

vendredi 20 novembre 2020
PNG - 27.9 ko

EXIGEONS LA DEMISSION DE BLANQUER

Retraite

lundi 18 mai 2015
GIF - 140.5 ko

RÉSEAUX SOCIAUX

 

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko