Alerte sociale du SNUipp-FSU 31 pour la reprise du 26 avril : courrier et compte-rendu de la négociation préalable avec le DASEN

vendredi 16 avril 2021
par  snu31

Le SNUipp-FSU31 a dénoncé une fois de plus la gestion dans l’urgence de la fermeture des écoles et du "dézonage" des vacances de la part du ministère de l’Education Nationale et de l’ensemble du gouvernement. Ce manque de considération envers notre travail, envers nos élèves, leurs familles et les collectivités territoriales est inacceptable.

L’impréparation du gouvernement face à cette nouvelle vague de propagation du virus, déjà annoncée depuis des mois, ne peut reposer sur les seules équipes.

=> La Pétition unitaire nationale + FCPE "Pour la reprise le 26 avril, Agir rapidement !" ICI

=> Communiqué de presse Unitaire LA

Face à la situation de crise et aux incohérences le SNUipp-FSU 31 a déposé une alerte sociale.

=> L’alerte sociale en bas de l’article

Nous avons été reçu.es par M. Sieye, DASEN de la Hte-Garonne, M. Bouquet, secrétaire général et par M. Chevalier, chef de cabinet pour la négociation préalable le vendredi 16 avril.

Nous avons abordé les points suivants :

  • 1. Mesures d’urgence : vaccination, masques (personnels et élèves), tests salivaires...
  • 2. Renforcement du protocole sanitaire et temps nécessaire pour la mise en place par les équipes
  • 3. Recrutement d’enseignant.es : remplacement et allégement des effectifs
  • 4. Médecine scolaire et prévention

=> Le compte-rendu complet de nos échanges ci-dessous

1. MESURES D’URGENCE

VACCINATION

Le SNUipp-FSU 31 Suite aux annonces de créneaux et lieu dédié pour les plus de 55 ans de certaines professions exposées dont les enseignant.es et les AESH, un créneau est prévu sur la journée du dimanche 18 avril pour la Haute-Garonne. Quel pourcentage cette frange des personnels représente t-elle par rapport à l’ensemble des personnels ? Une communication spécifique aux AESH a t-elle été faite ?

Le rectorat Environ 4 700 agent.es répertorié.es pour le 1er et le 2nd degré.

Les AESH ont reçu une communication comme les enseignant.es concerné.es. Au moment de l’audience, une centaine de personnels avait répondu pour le 1er et le 2nd degré. Certains personnels sont déjà vaccinés ou en cours de vaccination. Un bilan sera fait à l’issue de la journée de vaccination.

Le SNUipp-FSU 31

Si des personnels ne sont pas disponibles ce jour-là et au vu des délais très contraints, d’autres créneaux sont-ils prévus ? Pour les autres personnels, un calendrier de vaccination est-il prévu, ou à défaut au vu du peu de 55 ans et plus qui se sont signalés la plage du dimanche 18 avril peut-elle être élargie aux moins de 55 ans ?

Le rectorat La mise en place de ces facilités d’accès a nécessité une grande réactivité du rectorat. Le recensement des volontaires est toujours en cours jusqu’au 16 avril 17h. L’objectif est de proposer rapidement d’autres créneaux et lieux dédiés. Pour les moins de 55 ans, 3 personnels se sont manifesté et leur demande sera remontée à la Préfecture qui tranchera.

Le SNUipp-FSU 31

Alors que le ministre a multiplié les annonces au sujet de la vaccination des enseignant.es, cette "mesure" n’est qu’une nouvelle opération de communication visant à masquer l’absence de calendrier de vaccination pour l’ensemble des personnels des écoles. D’autant plus que la vaccination, sans conditions, est déjà ouverte aux plus de 55 ans depuis le 12 avril. Le ministre se moque bien de nous !!! A moins de 10 jours de la reprise, cela laisse augurer d’une reprise dans les mêmes conditions qu’à la fermeture des écoles.

MASQUES

Le SNUipp-FSU 31 Une livraison de masques chirurgicaux pour les personnels et les élèves est-elle prévue ? Nous rappelons notre demande de gratuité pour toutes et tous, personnels et élèves.

Le rectorat Des stocks sont disponibles au rectorat pour réapprovisionner les écoles.

TESTS SALIVAIRES

Le SNUipp-FSU 31 Ces tests pour qu’ils puissent être efficaces doivent être massifs et réguliers. Les 3 équipes de médiateurs.trices qui tournent pour effectuer les tests sont largement insuffisantes et ne permettent pas une réactivité dans les écoles clusters et/ou ayant fermé des classes. Comment expliquer le peu d’élèves testés (6 054 testé.es sur les plus de 14 000 proposé.es ?)

Le rectorat Ce nombre peu important s’explique par le refus de certains parents et la difficulté organisationnelle pour faire passer les tests, notamment le travail préparatoire de recueil des autorisations parentales et de "pédagogie" auprès des parents. Il y a de plus une stratégie de tests réitéré.e pour le suivi des écoles.

Le nombre de médiateurs.trices est de 27 disponibles pour la rentrée pour une autorisation de recrutements de 30. Le calibrage est adapté aux besoins et l’ensemble du département est couvert.

Le SNUipp-FSU 31 L’objectif prioritaire est de casser les chaînes de contamination et d’éviter les fermetures de classes et non de faire une étude épidémiologique. Pourquoi n’y a t’il pas une équipe de médiateurs.trices volante, réactive aux alertes et en capacité d’aller tester très vite sur les écoles à partir du moment où les parents donnent une autorisation pour les tests salivaires dans la période COVID ? Pourquoi ne pas adresser un courrier et une demande d’autorisation à l’ensemble des parents pour être réactifs le cas échéant ?

Le rectorat La proposition d’une demande d’autorisation parentale envoyée à l’ensemble des parents va être étudiée.

Il est également prévue l’arrivée pour la rentrée d’auto-tests pour les écoles et les collèges. Des acheminements sont en cours. Une communication sera faite dès que les informations seront reçues.

2. RENFORCEMENT DU ¨PROTOCOLE SANITAIRE et TEMPS POUR la MISE EN PLACE

Le SNUipp-FSU 31 : Un renforcement du protocole sanitaire est-il prévu pour la rentrée et du temps pour que les équipes puissent s’organiser ?

Le rectorat En attente des directives ministérielles nationales sur le sujet

Le SNUipp-FSU 31 : Nous déplorons le manque d’anticipation qui verra une nouvelle fois les équipes découvrir un protocole à mettre en œuvre au pied levé. Le SNUipp-FSU demande la mise en place immédiate de mesures adaptées (fermeture de la classe, élèves comme personnels déclarés cas contacts) afin d’éviter toute contagion, dès le premier cas Covid avéré.

3. RECRUTEMENT D’ENSEIGNANT.ES et ALLLEGEMENT DES EFFECTIFS

Le SNUipp-FSU 31 : Avant la fermeture des écoles, le non remplacement des classes malgré les personnels détournés de leur mission et l’embauche de 26 contractuel.les était catastrophique : plus d’une centaine de classes non remplacées. Pour la dernière période, vous avez annoncé également un nombre important de congés maternité à venir. Une autre vague de recrutements de contractuel.les était prévue pendant ces vacances, où en êtes vous ? Qu’en est-il des avenants pour les contractuel.le.s déjà embauché.es qui devaient voir leur contrat s’arrêter au 1er juin être prolongé jusqu’à la fin de l’année scolaire ?

Le rectorat Les avenants aux contrats des contractuel.les déjà recruté.es ont été effectués. Concernant la nouvelle vague de recrutements, le rectorat cible une vingtaine d’embauches effectives pour la reprise.

Le SNUipp-FSU 31 : Il y a besoin d’un cadrage départemental sur la gestion du non remplacement de façon à ce que les protocoles sanitaires des écoles soient respectés notamment les règles de non brassage.

Le rectorat rappelle la nécessité de respecter les protocoles qui sont "indispensables". Un rappel de ce cadre sera fait régulièrement. Il y a pu avoir, à la marge et dans l’urgence, quelques situations gérées maladroitement. La Haute-Garonne est un des départements où la cellule santé est la plus active et le nombre de classes fermées sur décision de la cellule santé est supérieur à la moyenne nationale, et plus élevé que dans d’autres départements où la circulation était plus active. Il n’y a pas eu de relâchement avant les vacances. Il n’y a pas eu non plus volonté de masquer des chiffres. Actuellement et alors que les écoles sont fermées depuis près de 2 semaines, le virus circule plus activement qu’avant la fermeture.

Le SNUipp-FSU 31 : Si les règles du protocole ne peuvent pas être respectées ( non brassage), il est de la responsabilité du DASEN de décider de la fermeture administrative temporaire de certaines classes. Nous avons réitéré cette demande.

4. MEDECINE SCOLAIRE ET PREVENTION

Le SNUipp-FSU 31demande le recrutement massif des médecins scolaires et de personnels médicaux sociaux : infirmier.es Assistant.es sociaux.ales et psychologues scolaires Education Nationale.

Le rectorat Aucun poste supplémentaire pour le moment. 2/3 des infirmières scolaires ont basculé sur la gestion de la crise sanitaire.

Pour le DASEN, l’anticipation de la rentrée, à l’échelle départementale, repose sur 3 leviers : le renforcement des moyens par le recrutement de contractuel.les, la vaccination dont le rythme est amené à s’accélérer et le déploiement des auto-tests.

Pour le SNUipp-FSU 31 le compte n’y est pas !

Nous demandons :

  • les moyens d’assurer les remplacements
  • des créations de postes d’enseignant.es, de Psy-EN, d’AESH, de personnels administratifs, santé et sociaux, vie scolaire dans les écoles et les établissements pour la rentrée de septembre, pour annuler les fermetures de classes et de postes, répondre aux inégalités qui se creusent, et pouvoir anticiper une possible poursuite de la crise sanitaire.
  • La mise en place immédiate des mesures adaptées (fermeture de la classe, élèves comme personnels déclarés cas contacts) afin d’éviter toute contagion, dès le premier cas Covid avéré
  • Une amélioration significative de la politique de tests
  • L’équipement des locaux en capteurs de CO2
  • La fourniture de masques chirurgicaux aux élèves et aux personnels.
  • La vaccination de tous les personnels volontaires qui travaillent dans les écoles, collèges et lycées.

=> La Pétition unitaire nationale + FCPE "Pour la reprise le 26 avril, Agir rapidement !" ICI

L’ALERTE SOCIALE :

PDF - 331.5 ko

Navigation

Articles de la rubrique