Mouvement et dérèglementations

jeudi 10 juin 2021
par  snu31

Deuxième année de confinement, et deuxième année de mouvement sans les délégué.e.s, écarté.e.s des phases de contrôle suite à la loi de transformation de la fonction publique, voir ICI

Pour autant, les représentant.e.s du personnel du SNUipp-FSU31 n’ont pas chômé...

  • interventions en GT académique sur les lignes directrices des circulaires
  • RIS spécial mouvement pour informer, aider, conseiller…
  • permanences téléphoniques et échange de mails
  • aide pour contrôle et correction de barème avec interventions auprès de l’ administration… Et ce n’est pas fini…
  • Aides et accompagnements pour recours et délégations…

Enfin, nous avons dénoncé l’accentuation du profilage des postes, notamment sur les directions en éducation prioritaire et sur les CPC. Sur ce de dernier point, nous atteignons le paroxysme avec des IEN qui ont recruté LEURS Conseillers Pédagogiques en dehors de toutes règles déontologiques, écartant des collègues diplômé.es et retenant des "sans diplôme " S’il n’est pas question de jeter l’opprobre sur les ainsi "nouvelles et nouveaux affecté.es", on peut légitimement s’inquiéter de ce type de pratique.

Le barème, certes imparfait, est garant de justice et d’équité et, surtout, assure une PROTECTION au fonctionnaire. Les nominations avec barème sont un obstacle aux pressions, qu’elles soient externes ou internes. Avec ce nouveau pouvoir donné aux IEN, le danger est grand de voir s’accroître les pressions sur des collègues désormais redevables à l’IEN recruteur.

Ainsi, sont fragilisés les nouvelles et nouveaux nommé.es qui auront plus de difficultés à ne pas se soumettre aux desiderata d’une hiérarchie renforcée, en osant exprimer des désaccords. Mais pire encore, si nous ne faisons pas barrage à ces pratiques, c’est tout le mouvement des CPC qui est remis en cause, y compris pour les "ancien.ne.s" dont une attitude "non conforme" aux attentes hiérarchiques pourraient les voir être bloqué.e.s car non "désiré.e.s" dans la circonscription convoitée...

Si l’on ajoute à cela, une autre tendance entrevue, celle d’un recrutement choisi par les mêmes IEN des directrices et directeurs d’éducation prioritaire, se met alors en place une délétère déréglementation.

Pour s’opposer à ce rouleau compresseur, ne surtout pas rester isolé.es.. Seul le collectif peut enrayer la machine et, quelle que soit votre situation, nous vous invitons à nous contacter et à participer à nos réunions sur ces sujets.

Notre Lettre ouverte envoyée au DASEN :