Audience Ecole Inclusive AESH du 29/09

mardi 5 octobre 2021
par  snu31

Le SNUipp-FSU 31 a été reçu en audience par M Bouquet (secrétaire général), Mme Lacourtiade IEN ASH et Mme Ostrizek-Masseri bureau DPAE4.

En introduction,le SNUipp-FSU 31 a fait état de l’épuisement de l’ensemble des collègues enseignant.es et AESH, lié notamment au manque d’AESH qui vient s’ajouter à tous les autres dysfonctionnements de ce début d’année.

Si localement certaines améliorations au niveau de la carte scolaire sont à noter comme la prise en compte des effectifs ULIS (encore des ULIS à plus de 12), création de quelques postes d’ERSH (insuffisante), elles restent largement insuffisantes et sont peau de chagrin au regard de la réalité des besoins pour que la politique inclusive ne soit pas que de façade :

  • Formation initiale et continue exsangüe
  • RASED et PPDMQDC maitre.sses supp) décimé.es
  • Effectifs élevés hors classes dédoublées GS/CP/CE1
  • Suppression de la formation pour les collègues accueillant ULIS sur école + celles.ceux nouvellement nommées en ULIS sans CAPPEI [rétablie a postériori le 30/09]
  • Manque de place dans les structures de soins et temps d’attente parfois supérieur à un an
  • Et un manque particulièrement criant en cette rentrée d’AESH

Le SNUipp-FSU 31 a fait passer une enquête sur les besoins en terme d’accompagnement individuel et mutualisé dans les écoles. Le constat est sans appel, les manques d’AESH dans les écoles en cette rentrée sont énormes : plus de 150 écoles ont répondu à l’enquête pour un manque à minima de plus de 300 AESH.

=> enquête ICI

Concrètement sur le terrain, au quotidien ce sont :

  • des élèves avec notification individuelle non accompagné.es,
  • des « bidouillages » internes pour offrir un peu d’accompagnement à chaque élève sans possibilité de prendre en compte les besoins réels des élèves
  • une équipe pédagogique malmenée dans son travail
  • des directrices et directeurs qui se perdent en emplois du temps et en relances multiples pour obtenir des AESH
  • des AESH qui sont amené.es à jouer les pompiers là où les urgences sont "les plus urgentes"

Si les AESH sont un des rouages essentiels de l’Inclusion, elles.ils ne peuvent être pas la réponse à tout ... D’autant plus quand elles.ils ne sont pas formé.es ni reconnu.es et que les besoins notifiés sont pas respectés. Les collègues AESH ne peuvent pas être des variables d’ajustement que l’on déplace à volonté pour mettre quelques pansements de-ci de-là. Ce n’est ni respectueux des besoins des élèves, ni des conditions de travail des AESH et de l’équipe éducative dans son ensemble.

De nombreux dysfonctionnements dès ce début d’année et des incohérences mettent à mal de nombreux.euses AESH en dégradant la qualité de l’accompagnement et en mettant à mal l’ensemble de l’équipe éducative :

  • Déplacements au pied levé, sans tenir compte des vœux, sans concertation ni communication envers les collègues AESH concernées qui se retrouvent dans l’ impossibilité de prévenir les élèves suivi.es et l’équipe éducative, avec qui ils/elles travaillaient depuis des années.
  • Affectations de collègues avec RQTH affecté.es en maternelle, à l’encontre des recommandations ministérielles (Cf guide pratique : le handicap tous concernés).
  • Collègues non véhiculé.es affecté.es à plus de 18km de leur domicile et avec des temps de trajets en transport en commun ne permettant pas conciliation vie professionnelle et personnelle...

De plus, l’accompagnement de 4 élèves et plus dans une même classe, au prétexte d’autonomie et d’optimisation du temps de travail dans le cadre des PIAL, devient la règle. Cela ne peut se faire qu’au détriment de la qualité de l’accompagnement. Pour les collègues AESH il y a une perte de sens de leur mission qui engendre parfois une grande souffrance au travail. Nous demandons qu’une limite soit fixée à 2 élèves maximum notamment lorsque les enfants accompagné.es présentent des handicaps différents.

Multiplication des prises en charge, reconnaissance salariale largement insuffisante et loin d’une réelle revalorisation salariale, absence de création d’un corps spécifique de fonctionnaires et nécessité d’amélioration des conditions de travail avec l’abandon du PIAL... Autant de revendications à porter pour une nécessaire amélioration des conditions de travail des AESH et de la qualité de l’inclusion, lors de la journée de GREVE du 19 OCTOBRE, à l’appel de l’intersyndicale FSU, CGT éduc’action, SUD éducation, FNEC-FP-FO, SNALC, SNCL-FAEN. TRACT ICI

=> tract départemental à venir

Ci-dessous les points abordés lors de cette audience.


Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

Réunion Information Syndicale

mercredi 2 décembre 2020

Réunion d’Information Syndicale rappel de vos droits et des modalités de participation en allant voir par là)]

- RIS Contractuel-Alternant mercredi 13 octobre 2021 à 18h30

Infos et Inscription ICI

- RIS Direction école mercredi 17 novembre 2021 à 14h

Infos et Inscription ICI

- RIS permutations informatisées mercredi 17 novembre 2021 à 14h

Infos et Inscription ICI

- Webinaire Enseigner à l’étranger mercredi 13 octobre 2021 à 13h30

Infos et Inscription ICI

- RIS Enseigner à l’étranger mercredi 8 juin 2022 à 14h

Infos et Inscription ICI

Et bientôt d’autres RIS !!

Se syndiquer au SNUipp-FSU 31

mercredi 25 novembre 2020
JPEG - 33.3 ko

Pétitions

vendredi 20 novembre 2020
PNG - 27.9 ko

EXIGEONS LA DEMISSION DE BLANQUER

Retraite

lundi 18 mai 2015
GIF - 140.5 ko

RÉSEAUX SOCIAUX

 

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko