Audience sanitaire - DASEN - 4/01/22 : des décisions inacceptables !!!

vendredi 7 janvier 2022
par  snu31

Le SNUipp-FSU 31, avec les autres organisations syndicales représentatives, a rencontré ce mardi 4 janvier le DASEN dans le cadre d’une audience "exceptionnelle" sur la situation sanitaire.

En introduction, nous avons dénoncé, une fois de plus, l’impréparation générale dans laquelle se déroule cette reprise, la charge de travail qui va peser sur les équipes notamment sur les directions d’écoles et le mépris total des enseignant.es qui portent l’école à bouts de bras face à l’incapacité du gouvernement, et particulièrement de JM Blanquer, à prendre ses responsabilités.

En effet, il aura fallu attendre la veille de la rentrée via une interview dans la presse du ministre pour avoir confirmation que la situation de l’école allait être totalement ingérable sur le terrain. Concrètement, le gouvernement a choisi de privilégier l’économie sur la santé et fait totalement sienne la doctrine du ministre d’une “école ouverte” à n’importe quelles conditions, malgré son rôle moteur dans la circulation épidémique et avec un variant extrêmement contagieux.

La multiplication des tests est ainsi préférée à l’isolement pour les cas contacts avec 3 tests à réaliser en 5 jours et autant de déclarations parentales sur l’honneur.

Depuis fin novembre, pour faire baisser le nombre de classes fermées, et malgré la désorganisation qu’il crée au sein des écoles, le protocole n’en finit pas d’être allégé avec cette fois la fin de la fermeture automatique dès 3 cas positifs confirmés. A tout cela s’ajoute l’absence des recrutements nécessaires, via notamment la liste complémentaire, pour remplacer les collègues absent.es

Principales annonces du DASEN ( pour une durée de 15 jours dans un premier temps) :
  • Recrutement de nouveaux contractuels : 30 possibilités de recrutement dès lundi prochain. Le niveau d’exigence est assoupli dans le cadre de la crise et peut être abaissé à Bac +2 !!!
  • Suspension de toute la formation : CAPPEI également. Seule la formation initiale des nouveaux.elles directeurs.trices est maintenue sous format hybride.
  • Suspension prolongée de la pondération en REP+
  • Transformation des missions des Maîtres.sses Mixité Sociale qui deviennent Titulaires Remplaçant.es
  • CPC et CPD devront être prioritairement dans les écoles et éventuellement effectuer du remplacement dans des situations d’urgence
  • Suspension des animations pédagogiques et report à des dates ultérieures
  • Suspension des constellations
  • Autorisations d’absences très restreintes ( réunions d’information syndicales notamment)
  • Accueil des enfants de soignant.es et d’enseignant.es : mise en place très rapidement sur des sites d’écoles choisis

DASEN : environ une centaine de classes n’avaient pas d’enseignant.es le lundi de la reprise. Ces chiffres vont augmenter car la phase est ascendante.

Pour le SNUipp-FSU 31, ces décisions sont inacceptables !

Alors que le SNUipp, avec la FSU, revendiquent un plan d’urgence pour l’Ecole depuis 2 rentrées consécutives pour faire face à la crise mais aussi pour améliorer les conditions de travail et d’enseignement, le gouvernement et son ministre ont fait le choix d’une politique d’austérité pour le Service Public d’Education.

Rappelons que Blanquer a rendu ces 2 dernières années plusieurs millions d’euros à Bercy sur son budget.

Au final, l’Ecole sous Covid ( mais aussi avant Covid...), sans investissement public à la hauteur des besoins, repose essentiellement sur les équipes, avec restrictions de leurs droits, y compris à formation et réunion, au prix d’un détournement de leurs missions, de leur santé aussi...

Si maintenir les écoles ouvertes est aussi une priorité pour les enseignant.es, cela ne peut pas se faire à n’importe quel prix pour préserver l’activité économique mais au détriment de la santé de toutes et tous !

Collègues, tous ensemble, l’heure est la mobilisation de notre profession. Nous ne pouvons accepter ce mépris et cette maltraitance, pour nous, nos élèves et leurs familles.

Le SNUipp-FSU a déposé une alerte sociale et un préavis de grève et vous encourage à déposer votre déclaration d’intention de grève pour la période de janvier-février ( voir ICI ).

Mobilisé.es et déterminé.es !!!


Navigation

Articles de la rubrique